Suspension des allocations familiales: beaucoup de bruit pour rien?

Filed under: En direct,Gestion des absences |

La presse s’en fait l’écho depuis ce matin: la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire a concerné moins de 500 familles sur les douze derniers mois!

absenteisme

Durant la campagne présidentielle, le candidat devenu chef de l’Etat avait promis d’abroger cette mesure : « Ce mécanisme n’a aucun effet, donc il sera supprimé parce que je préfère en mettre un autre ». Par « autre », il entendait « la responsabilisation des parents, par un « contrat » avec une « part de contrainte ».

Dès juin 2010, le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale s’était dit opposé à cette mesure  « forcément stigmatisantes et [qui] ne peuvent que provoquer ou renforcer l’isolement et la fragilité de ces familles. » ajoutant très justement que « Les tensions suscitées risquent de s’exprimer dans de nouvelles formes de transgression ou de rupture. »

Le CNLE proposait alors  « que la palette des dispositifs de soutien à la parentalité créés par les différentes lois soit effectivement mise en œuvre de façon généralisée, afin qu’ils soient testés et évalués – ou que les difficultés et les freins bloquant leur mise en œuvre soient clairement identifiés. »

Dans cette palette, rappelons-le, on trouve: la loi du 2 janvier 2004 relative à l’accueil et à la protection de l’enfance (instauration, par le décret d’application, de modules de soutien à la responsabilité parentale), la loi du 31 mars 2006 relative à l’égalité des chances (et son  Contrat de responsabilité parentale), la loi de prévention de la délinquance du 5 mars 2007 (instauration d’un conseil pour les droits et devoirs des familles), l’instruction du 4 juin 2009 (repérage des « décrocheurs de la formation initiale »), en résumé…. un empilement de mesures et de dispositifs inégalement  et diversement appliquées.

Nouveau chantier pour le nouveau gouvernement? Le Parisien ironise: « Il faut dire que depuis le début, cette mesure suscite plus de débats encore que la question sensible des rythmes scolaires! »

Dans les médias du 22 mai:

Le Nouvel Obs, « 472 familles sanctionnées pour l’absentéisme de leur enfant sur un an »http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120522.AFP6932/472-familles-sanctionnees-pour-l-absenteisme-de-leur-enfant-sur-un-an.html

Les Echos, « Les allocations familiales retirées pour absentéisme scolaire à 472 familles en un an »http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202074532234-les-allocations-familiales-retirees-pour-absenteisme-scolaire-a-472-familles-en-un-an-325838.php

Le Parisien, « La suspension des « allocs » pour absentéisme fait un flop »http://www.leparisien.fr/societe/la-suspension-des-allocs-pour-absenteisme-fait-un-flop-22-05-2012-2011031.php

 

A voir aussi:

Communiqué de presse du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (juin 2010): Lutte contre l’absentéisme scolaire : le CNLE rappelle son opposition aux mesures de suspension ou de suppression des prestations familiales: http://www.cnle.gouv.fr/IMG/pdf/CP_lutte_contre_l_absenteisme_scolaire_final.pdf

 

Be Sociable, Share!