Quand les AVS seront-ils professionnalisés?

Filed under: Elèves handicapés |

A quand une professionnalisation des AVS qui accompagnent les élèves handicapés au quotidien? Un nouveau rapport se penche sur la question.

Et cette question prend des airs des leitmotiv depuis de trop nombreuses années, sous des vocables différents: pérennisationprofessionnalisation, le plus vague (et n’engageant à rien) étant « valorisation » (dans la déclaration du chef de l’Etat en octobre dernier: « je considère comme essentielle la valorisation du métier des personnels non-enseignants, qui accompagnent les élèves handicapés, souvent sans reconnaissance et avec des contrats précaires ».)

auxiliaire de vie scolaire

Dans une note du début de l’année, le Centre d’analyse stratégique étudiait la scolarisation des enfants handicapés dans les pays europérens. Concernant l’organisation de l’aide humaine, le rapport note: « La France se caractérise quant à elle par un niveau de qualification faible, une absence de formation spécifique et une certaine précarité. » (page 7)

Remis à Marie-Arlette Carlotti et George Pau-Langevin par un groupe de travail composé de parlementaires, d’élus locaux, de syndicats, d’associations et de représentants de l’Etat, le rapport sur la scolarisation des accompagnants des élèves handicapés dresse un état des lieux bien connu, d’une situation critiquée par les bénéficiaires eux-mêmes:

« En 2013, l’accompagnement est donc assuré par des personnels sous trois types de statut, des contrats aidés, des assistants d’éducation recrutés soit par la Direction académique des services de l’Éducation nationale soit par un établissement public local d’enseignement ou un établissement privé avec un CDD de droit public de 3 ans renouvelable une fois, soit par une association
conventionnée.
Ce rapide rappel souligne l’urgence de professionnaliser l’accompagnement des jeunes en situation de handicap, au sens global, en leur assurant une véritable formation attestée par un diplôme, un statut pérenne, une rémunération décente et un cadre d’emploi unifié. »

 

Le rapport prévient cependant: des AVS formés et pérennisés ne doivent pas être un prétexte à délaisser l’accessibilité physique et pédagogique d’une institution à qui un passage donne un petit coup de patte bien senti:

« Les retards pris dans la mise en accessibilité physique, sensorielle, pédagogique des établissements ou des services sont une entrave à l’inclusion scolaire et sociale des jeunes en situation de handicap. Ils ne peuvent être compensés sur le long terme par la prescription d’une aide humaine systématique. » (page 22)

Pas question non plus de lier présence de l’AVS et possibilité de scolarisation (page 21).

Le rapport propose de définir un métier d’« AJH » Accompagnant de Jeune Handicapé, formé, à partir d’un référentiel de compétences présenté en annexe.
« La formation initiale se déroulerait sur une année pour les nouveaux accompagnants. Elle pourrait être confiée aux organismes de travail social et déboucher sur un diplôme d’État. Une Validation des Acquis de l’Expérience, selon des modalités à définir, devra être mise en place pour les personnels d’accompagnement ayant plus de trois ans d’expérience exerçant aujourd’hui au sein de l’Éducation nationale et/ou dans les associations sous contrat avec l’Education nationale. » (page 39)

Rapport « Professionnaliser les accompagnants pour la réussite des enfants et adolescents en situation de handicap »: http://www.social-sante.gouv.fr/actualite-presse,42/communiques,2322/remise-du-rapport,15972.html

Voir aussi:

La scolarisation des enfants en situation de handicap dans les pays européens (Note d’analyse 314 – Janvier 2013): http://www.strategie.gouv.fr/content/scolarisation-enfants-handicap%C3%A9s-NA314

Be Sociable, Share!