Les chiffres-clés des drogues: licites et illicites

Filed under: Actualités,Santé-prévention |

logo ofdtLa publication Drogues, Chiffres clés de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies rassemble les indicateurs permettant de dresser le tableau de la consommation des drogues, licites ou illicites, ce qui inclut le tabac, l’alcool et les médicaments psychotropes: proportion des consommateurs réguliers, évolution, prix et marché, évolution de l’opinion sur la question….

Dans sa cinquième édition, on apprend que l’usage quotidien du tabac, après avoir fléchi, chez les adolescents de 17 ans, concerne en 2011 32,7 % des garçons et 30,2 % des filles.
Concernant la consommation régulière d’alcool (10 fois dans le mois), elle aussi en recul entre 2003 et 2008, les adolescents de 17 ans sont 10,5% à la reconnaître.
Plus problématique encore: les épisodes d’ivresse  et les alcoolisations ponctuelles importantes (cinq verres pour la même occasion):

« Le pourcentage de jeunes de 17 ans ayant été ivres au moins trois fois dans l’année (ivresse répétée), stable entre 2005 et 2008, a nettement augmenté (de 25,6 % à 27,8 %) depuis 2008. La tendance est identique pour les ivresses régulières (10 fois ou plus dans l’année), dont la proportion croît de 8,6 % à 10,5 % [1]. En 2011, comparativement aux autres Européens, les jeunes Français âgés de  15-16 ans se situent dans la moyenne du point de vue de l’ivresse au cours des 12 derniers mois (15e position sur 35 pays).
Concernant les alcoolisations ponctuelles importantes (cinq verres en une même occasion), 53,2 % des jeunes de 17 ans déclarent ce comportement au cours du mois écoulé en 2011, contre 48,7 % en 2008. Les jeunes Français de 15-16 ans se situent au 12e rang européen (sur 33 pays) pour l’API au cours du mois écoulé en 2011. »

Drogues, Chiffres clés – 5ème édition (Observatoire français des drogues et des toxicomanies, juin 2013): http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/publi/dce/dcc13.html

 

Voir aussi:

« Dans l’ensemble, la situation mondiale en matière d’usage de drogues reste stable. Si, selon les estimations, le nombre total d’usagers de substances illicites, quelles qu’elles soient, a légèrement augmenté, le nombre d’usagers souffrant de troubles liés à la toxicomanie ou à l’usage de drogues est resté stable. L’augmentation du nombre annuel estimatif d’usagers est, en grande partie, attribuable à l’augmentation de la population mondiale. 
Toutefois, la polyconsommation, en particulier l’association de médicaments délivrés sur ordonnance et de substances illicites, demeure problématique. L’usage détourné de sédatifs et de tranquillisants est particulièrement préoccupant, étant donné que plus de 60 % des pays visés par le rapport indiquent que ces médicaments figurent parmi les trois types de substances les plus fréquemment consommées. »

in Rapport mondial sur les drogues 2013 (United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), juin 2013): http://www.unodc.org/unodc/fr/frontpage/2013/June/2013-world-drug-report-stability-in-use-of-traditional-drugs-alarming-rise-in-new-psychoactive-substances.html?ref=fs1

Be Sociable, Share!