Continuité de l’accompagnement scolaire des élèves handicapés

Filed under: BOEN,Elèves handicapés |

logo_handicap

La circulaire parue dans le BO du 22 octobre décrit le désengagement de l’Etat en matière d’accompagnement des enfants handicapés à l’école.
Le réémploi des AVS arrivés en fin de contrat est rendu possible, mais en passant par l’appui d’associations conventionnées avec l’Etat, ceci dans des cas bien précis: «  lorsque la nature du handicap de l’élève et les compétences spécifiques de l’accompagnant le justifient« .


La lecture de certains passages de la circulaire laisse au mieux muet, au pire très en colère.
Evoquant les non-reconductions de certains contrats et le renouvellement régulier des accompagnants auprès des élèves, la circulaire expose doctement:
« – le changement d’accompagnateur, d’une année sur l’autre, contribue au développement de l’autonomie et de la capacité d’adaptation de l’élève handicapé ;« 


Évidemment, en plus de devoir s’adapter à des locaux non-adaptés, à des cours non-adaptés, en s’adaptant à la lenteur administrative à le doter de l’ordinateur commandé quelques mois avant, en s’adaptant aux cars non-adaptés commandés pour les sorties scolaires, l’élève handicapé s’adaptera aussi à la valse des AVS qui se succèderont auprès de lui, surtout quand ceux-ci, peu adaptés au marché de l’emploi, n’auront décroché qu’un contrat aidé non-pérenne pour l’accompagner dans sa scolarité.


Ce n’est pas cette circulaire en effet, qui reconnaît la spécificité des tâches confiées aux AVS:

« – les besoins d’accompagnement de la grande majorité des élèves handicapés ne nécessitent pas de recourir à des personnels spécialisés, leurs fonctions se limitant à une aide aux déplacements, à une assistance aux gestes de la vie quotidienne et à une aide à la réalisation des tâches scolaires.« 


Circulaire n° 2009-135 du 5 octobre 2009, « Continuité de l’accompagnement scolaire des élèves handicapés »: http://www.education.gouv.fr/cid49300/mene0922380c.html


A lire aussi, les demandes anciennes et argumentées des associations:


Pour la création d’un véritable métier d’accompagnant de vie scolaire et sociale (FNASEPH) : http://www.fnaseph.org/ACTU/AVS2008/R-f-rentiel_AVSs_25-01-08.html


Document de présentation et de réflexion sur le métier d’accompagnant à la vie scolaire et périscolaire (UNAISSE): http://unaisse.free.fr/docs/Reflexion_metier_UNAISSE_08_09.pdf


Be Sociable, Share!

7 Responses to Continuité de l’accompagnement scolaire des élèves handicapés

  1. si c’est possible Michel, peux-tu rajouter ici les liens futurs vers les compte-rendus de ce groupe de travail? merci!

    Gabrielle Lamotte
    27 octobre 2009 at 18:11

  2. l’Unaisse vient d’envoyer un courrier à Luc Chatel pour lui dire combien cet amendement a été un fiasco et combien tout cela a été une perte de temps pour tout le monde et la cause de beaucoup de frustrations pour les élèves concernés, les parents, les enseignants et les accompagnants!

    Michel-B
    26 octobre 2009 at 17:19

  3. Effectivement, bravo pour cette analyse qui résume tout, en lisant cette circulaire on peut rester sans voix ou bien être en colère, et en tant que parent je suis en colère, de même mon fils attend un ordinateur depuis la rentrée des classes (il s’agit d’un renouvellement…), l’académie est informée depuis juillet, leur réponse est à ce jour, de ne pas s’inquiéter car l’an passé l’attente était de deux mois…

    concernant le texte, je suis de plus en plus consternée du désengagement de l’Etat et de l’avenir sombre réservée à cet accompagnement, pourtant indispensable à certains élèves handicapés, je viens de lire sur le site handica.fr que seulement 23 avs avaient été repris dans leurs fonctions concernant la convention signée entre l’Etat et 3 associations :

    Handicap à l’école: les associations n’ont repris que 23 AVS
    Publié le : 26/10/2009
    Auteur(s) : Agence France Presse
    Résumé : Les associations de défense des droits des enfants handicapés n’ont embauché à ce jour que 23 auxiliaires de vie scolaire (AVS) sur les 1.000 à 1.500 qu’elles pouvaient reprendre après l’arrivée à terme de leurs contrats aidés fin août.

    PARIS, 26 oct 2009 (AFP) – Trois associations, la Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph), l’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) et la Fédération générale des pupilles de l’enseignement public (FGPEP) avaient signé fin août avec l’Etat une convention cadre.
    Celle-ci leur permet de reprendre, en fonction de critères spécifiques, 1.000 à 1.500 accompagnateurs d’enfants handicapés à l’école sur les 5.000 dont les contrats aidés ne pouvaient plus être renouvelés à fin août.
    Au 23 octobre, les associations locales de la Fnaseph n’avaient embauché aucun AVS, celles de l’Unapei n’en avaient repris que 7 et celles de la FGPEP 16, ont-elles dit à l’AFP. Quelques embauches supplémentaires sont en attente de signature, ont-elles précisé.
    En cause, selon elles, la circulaire d’application du dispositif qui tardait à être publiée, ce qui ne les incitait pas à se lancer.
    Le texte est finalement paru au Bulletin officiel le 22 octobre. Il permet aux inspecteurs d’académie d’établir des listes départementales des personnels qui peuvent être repris par les associations, en fonction du besoin de l’enfant d’être suivi par la même personne ou de « compétences spécifiques » de l’accompagnant.
    Toutefois, les subventions apportées par l’Etat pour la reprise de ces personnels restent insuffisantes, ce qui pourrait encore freiner le développement du dispositif, estiment ces associations.
    D’autres, comme l’APF, avaient refusé de signer la convention cadre, y voyant un « désengagement » de la part de l’Etat.
    Le ministère de l’Education, qui présente la reprise des AVS par les associations comme une solution « transitoire », n’avait pas répondu aux sollicitations de l’AFP lundi matin.
    Pour aller au-delà, il anime depuis la rentrée avec le secrétariat d’Etat à la Solidarité et le ministère du Travail un groupe de travail sur la création d’un véritable métier d’accompagnant, qui rassemble six associations.
    Selon l’Unapei, « un document de synthèse » devrait voir le jour en décembre.
    ggy/pmg/fj

    laurence
    26 octobre 2009 at 17:08

  4. j’ai mis l’article ci dessus sur notre forum unaisse, partie visible par tous:
    http://unaisse.free.fr/forum/index.php?topic=6636.msg52043;boardseen#new

    encore merci.brazrene

    Michel-B
    26 octobre 2009 at 10:15

  5. parcequ’ils ne sont pas d’accord sur le fait que le métier puisse être avec un employeur autre que le M EN je crois.
    tu peux aussi échanger avec notre association UNAISSE unaisse@free.fr
    ou avec les associations qui participent au groupe de travail (nous n’en sommes pas pour le moment, mais cela viendra peut être!) je suis memre CA unaisse

    Michel-B
    26 octobre 2009 at 10:12

  6. merci pour le lien vers le document de travail du 13/10 🙂
    Sais-tu pourquoi l’APF ne participe pas à ces réunions?

    Gabrielle Lamotte
    26 octobre 2009 at 10:04

  7. merci beaucoup pour cet article qui est excellent sur l’analyse de la situation!
    je suis très heureuse de voir que les responsables Vie scolaire peuvent avoir une excellente connaissance du quotidien des élèves avec handicap.
    je suis AVS en lycée pour la 2° année et suis très heureuse de constater que la CPE a suivi une formation sur le handicap du jeune que j’accompagne et que cela permet une vision « juste » de ses besoins et la compréhension des « incidents ».

    Nous espérons que le groupe de travail interministériel qui « planche » sur le « métier » chaque semaine sera à même de proposer un « métier » à la hauteur des « vrais » besoins d’ici la rentrée prochaine
    voir le CR de la séance du 13 octobre http://extranet.lespep.org/ewb_pages/d/document_pep_9707.php

    Michel-B
    26 octobre 2009 at 8:28