Note ton prof, un nouveau Note2Be?

Filed under: En direct |

NoteTonProf

Note2Be, le retour?
On se souvient de la polémique née de la mise en ligne de ce site de notation des enseignants par leurs élèves début 2008. Le site avait dû reculer devant la levée de boucliers, les plaintes, une intervention de la CNIL et un jugement du  juge des référés du TGI de Paris suspendant l’utilisation des données nominatives.

Depuis quelques semaines, un site analogue propose le même scénario à nos élèves: NoteTonProf.com


NoteTonProf veut être rassurant: « Ce site n’est-t-il pas principalement utilisé par les élèves pour donner de mauvaises notes à leurs profs ?
En effet, près de 65% des évaluations sont positives ! »
Absolument pas, nous avons remarqué que la plupart des élèves qui viennent sur ce site laissent de bonnes évaluations aux profs. »


Les élèves de plus de 13 ans sont invités à s’inscrire comme « délégués » de leur établissement afin de valider les notations ou signaler les évaluations problématiques: semblant de modération… Pourtant, des commentaires vexatoires sont restés en ligne que le Café pédagogique a pu consulter juste à temps:


« Prof de collège, pas digne du lycée »,  « Alcoolique, énervée, malade tout le temps, absences injustifiées … », « Ah nan serieu  javai 16,4 en 3ème et la en 2nde 8,7 ! sa doi etre a cause de la biere kel boi a midi ! »



Le site, interrogé par le Café pédagogique reconnaît: « Ils se sont trouvés en ligne momentanément suite à un problème technique que nous avons corrigé ce week-end… Nous avons des règles strictes concernant les commentaires qui éliminent les commentaires injurieux ou diffamatoires sur ce qui est extérieur aux cours »


Le site développe en effet une « charte » de fonctionnement, pleine de de bons sentiments, qui veut guider les élèves « évaluateurs » et donner une ligne de conduite aux « délégués » chargés de modérer les évaluations:


En exergue: « Ton commentaire doit être utile, constructif, il doit avant tout être en rapport avec l’enseignement et le déroulement des cours avec ton professeur. » En résumé: pas de langage vulgaire ou des mots à connotation sexuelle, en rapport avec l’apparence physique, insultants, pas de commentaires « faisant référence à l’état mental, à l’alcool ou à l’utilisation de drogues ou de médicaments » etc.

Le site étant hébergé aux Etats-Unis, l’éditeur précise (orthographe livrée ainsi qu’il suit):

« Campus Citizens ne prétend pas que le Sites puissent être légalement visualisés, consultés ou utilisés en dehors des États-Unis. L’accès ou l’utilisation des Sites peuvent ne pas être légal pour certaines personnes ou dans certains pays. Si vous accédez ou utilisez aux Sites à l’extérieur des États-Unis, vous le faites à vos propres risques et vous êtes responsable de la conformité avec les lois de votre juridiction. »


Mécontent d’une évaluation? Simple! « Tout litiges ou réclamations doivent être déposées aux États-Unis, État de Californie, Ville et Comté de San Francisco. »


Un exemple de commentaire, concernant un professeur de lycée à Lille, finalement très soft, comparativement à ce que le Café pédagogique a pointé:

noteTonProf


NoteTonProf répond au Café pédagogique (1er décembre): http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2009/12/01122009Accueil.aspx


Le site NoteTonProf: http://www.notetonprof.com/


Affaire Note2Be, Tribunal de Grande Instance de Paris, Ordonnance de référé, 3 mars 2008: http://www.foruminternet.org/specialistes/veille-juridique/jurisprudence/tribunal-de-grande-instance-de-paris-ordonnance-de-refere-3-mars-2008-2569.html?decoupe_recherche=note2be


Be Sociable, Share!

2 Responses to Note ton prof, un nouveau Note2Be?

  1. Merci!

    Gabrielle Lamotte
    1 décembre 2009 at 22:50

  2. Bonjour, en complément de votre article veuillez trouver ci dessous le communiqué du SIAES et du SIES / CAT relatif au site de notation en ligne des personnels enseignants.

    http://www.siaes.com/publications/communiques/COMMUNIQUE_SIAES_SIES_CAT_notetonprof.pdf

    Cordialement

    SIAES - SIES / CAT
    1 décembre 2009 at 22:45