Les solutions clé en main contre l’absentéisme et le décrochage

Filed under: En direct,Gestion des absences,Suivi des élèves |

« L’absentéisme scolaire est un fléau. La responsabilité des parents doit être engagée, les sanctions en matière d’allocations familiales doivent être effectives, les jeunes qui ne peuvent pas suivre une scolarité normale seront placés dans des établissements adaptés où ils ne perturberont plus la vie des autres et où ils feront l’objet d’un accompagnement spécifique.« 


écoleLes propos du président suscitent déjà discussions et interrogations.
François Jarraud du Café pédagogique rappelle que la suspension des allocations familiales n’est pas une mesure apte à faire revenir un élève à l’école et rappelle l’échec de la politique de l’amende ou de la prison en Angleterre:


« Les Anglais ont pu constater l’inefficacité de ces mesures. Depuis 1997 le taux d’absentéisme est passé de 0,7% à 1% alors même que le nombre de parents emprisonnés passait de 51 par an en 2002-2004 à 82 en 2005-2007« , ajoutant que « C’est ignorer que l’absentéisme est plus fort dans les familles justement déjà en état de faiblesse. L’emprisonnement de la mère ou la réduction de ses moyens financiers ne fait que pousser davantage au décrochage en réduisant le lien familial. C’est aussi décider de ne pas prendre en compte les autres facteurs qui poussent à l’absentéisme : l’ennui, les difficultés dans les transports, le racket, les climats scolaires détériorés, la nécessité de travailler, etc »


Quant à ce qui est proposé pour neutraliser « les jeunes qui ne peuvent pas suivre une scolarité normale« , l’idée avancée de les placer « dans des établissements adaptés où ils ne perturberont plus la vie des autres et où ils feront l’objet d’un accompagnement spécifique » donne comme un frisson car on peine à imaginer cette solution à l’oeuvre.


La FCPE y réagit avec vigueur, dénonçant également une violence du discours politique: « La FCPE dénonce la violence que constitue la menace de l’éloignement de certains élèves proposé par le président de la République« , « La FCPE s’oppose aussi à la violence que constitue pour les familles la suppression des allocations familiales agitée comme un chiffon rouge de façon récurrente. Les allocations familiales ne sont pas de l’argent de poche pour les élèves assidus » et rappelle habilement que « le gouvernement regarde ce qu’il est en train de faire, que ceux qui suppriment des postes et sacrifient la formation des enseignants cessent de se poser en redresseurs de torts! »


Déclaration du 24 mars 2010: http://www.elysee.fr/documents/index.php?lang=fr&mode=view&cat_id=1&press_id=3476

« Violence Scolaire, Violence Présidentielle« , par François Jarraud: http://www.educationetdevenir.fr/spip.php?article193

« Il faut en finir avec les violences politiques à l’Ecole ! », FCPE: http://www.fcpe.asso.fr/ewb_pages/a/actualite-fcpe-2352.php

Be Sociable, Share!

One Response to Les solutions clé en main contre l’absentéisme et le décrochage

  1. Pingback: "Un éventail de sancions plus large" | CPE et Vie Scolaire