Le bac ou la croix?

Filed under: En direct,Laïcité |

minstèreUn député s’est interrogé cette semaine « sur les conditions dans lesquelles sont choisis les centres d’examens dans l’académie de Lille et dans d’autres académies et qui contreviennent au principe de laïcité auquel pourtant l’article 1er de la Constitution de la République française fait référence.« 


Christian Bataille explique la situation dans l’académie de Lille:


« Le rectorat de Lille vient de décider d’ouvrir la liste des établissements retenus pour la passation des épreuves aux établissements privés. Ceci pose deux problèmes : tout d’abord les directeurs de ces établissements privés deviennent chefs de centre alors qu’ils ne sont pas fonctionnaires et que l’organisation des examens peut être considérée comme une mission régalienne de l’État ; par ailleurs les élèves du public qui seront convoqués dans ces centres devront composer dans des salles en présence de signes religieux, comme c’est l’usage dans les établissements confessionnels. Il lui demande quelles dispositions il entend prendre pour que les chefs de centres d’examens soient des fonctionnaires d’État et pour que les signes religieux soient retirés ou recouverts pendant le déroulement des épreuves du baccalauréat.« 



La question de Christian Bataille (11 mai 2010): http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-78321QE.htm

Be Sociable, Share!

6 Responses to Le bac ou la croix?

  1. Pingback: Bac: le crucifix en ligne de mire | CPE et Vie Scolaire

  2. A savoir…

    j'ai passé le concours de Cpe à plusieurs reprises dans l'académie de Lyon, et j'ai passé deux fois les épreuves écrites dans des établissements privés, à tour de rôle sous une croix et une statue de la vierge… l'ironie était assez intéressante

    Confucius
    16 mai 2010 at 7:47

  3. La cellule juridique du rectorat (académie de Lille) m'avait confirmé le fait qu'on ne pouvait demander aux demoiselles voilée de composer sans ce voile. En revanche, elles doivent pouvoir prouver qu'elles n'ont pas de dispositifs de "triche" cachés sous le voile (ou la djellaba). Le rectorat nous avait demandé de leur proposer de retirer leur voile pour ce contrôle en début de demi journée, puis de composer voilées. Elles ont d'ailleurs accepté et les épreuves se sont très bien déroulées.
    Pour les salles, ouep, ça me choque un peu aussi, mais bon, dans le fond, c'est pas non plus dramatique (et je suis sur que les écoles privées se conformeront si besoin).

    Edukator
    14 mai 2010 at 7:32

  4. Quand un établissement public est centre d'examen, les candidats qui y pénètrent ne sont pas tenus d'en respecter les obligations de laïcité. Ainsi, on ne peut empêcher à des jeunes filles voilées de passer leurs épreuves car l'établissement n'est plus qu'un centre d'examen. Dans ces conditions qu'est ce que cela change que des élèves aillent composer sous un crucifix? Je comprends que l'on soit attaché au principe de laïcité mais je pense qu'il faut savoir faire preuve de discernement.

    Emilie
    13 mai 2010 at 15:38

    • Emilie… "Ainsi, on ne peut empêcher à des jeunes filles voilées de passer leurs épreuves car l'établissement n'est plus qu'un centre d'examen" Quelles sont tes sources? Et en matière légale?

      2: a pas une différence entre une salle et une personne?

      3: Ta réponse ne règle pas le premier problème.

      karl hungus
      13 mai 2010 at 20:53

      • je recherche mes sources

        pour rebondir sur ton point 3: tu dis que je ne règle pas le premier problème. quel est le problème justement?

        Emilie
        13 mai 2010 at 21:25