Concours CPE interne: les épreuves

Filed under: Concours CPE,Les épreuves |

legifranceUn arrêté paru au JO précise les épreuves du concours CPE interne session 2012:

Admissibilité: 

« L’épreuve d’admissibilité du concours interne consiste en l’étude par le jury d’un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II du présent arrêté.
Le dossier comportant les éléments mentionnés à ladite annexe est adressé par le candidat au ministre chargé de l’éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l’arrêté d’ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l’élimination du candidat conformément à l’article 15 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu’il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction. »

Admission: 

« Analyse d’une situation d’éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle. Cette épreuve comporte un exposé suivi d’un entretien avec le jury. Elle prend appui sur un dossier proposé par le jury, en rapport avec des problèmes d’éducation et de vie scolaire dans les établissements du second degré.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l’épreuve : une heure (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : quarante minutes maximum) ; coefficient : 2.
Dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l’entretien, à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.
L’épreuve du concours fait appel à des connaissances s’inscrivant notamment dans le cadre d’une bibliographie publiée au Bulletin officiel de l’éducation nationale et renouvelable partiellement chaque année.
La maîtrise de la langue est prise en compte dans la notation de l’épreuve. »

 

Arrêté du 27 avril 2011 modifiant les modalités d’organisation des concours internes donnant accès à certains corps de personnels enseignants du second degré et d’éducation relevant du ministre chargé de l’éducation nationale : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023941360&dateTexte=&categorieLien=id

Be Sociable, Share!

9 Responses to Concours CPE interne: les épreuves

  1. bonjour a vous tous je suis aed je voudrais savoir sils on peut metre des annexe dans le dossier

    marie
    18 décembre 2011 at 23:06

    • Oui.
      Bien relire les consignes pour la rédaction du RAEP, il y est indiqué le type d’annexes attendues.

      Seminole
      19 décembre 2011 at 11:55

  2. Franchement, je ne comprends pas du tout l’intérêt de cette réforme . A part les « faisant fonction » je ne vois pas qui pourraient en profiter…Surtout que dans certains établissements , les AED n’ont aucune responsabilité et sont souvent réduits à des tâches de surveillance…

    MYRTIL
    17 août 2011 at 23:30

  3. Je suis enseignant dans le 1er degré depuis une quinzaine d’année. Je souhaite me réorienter vers le second degré en tant que CPE mais la nouvelle épreuve d’admissibilité du concours interne me laisse dubitatif. Qui peut écrire de tels dossiers hormis quelques rares personnes « faisant fonction »…..

    T.DIEDERICH
    16 août 2011 at 15:40

    • Je suis dans le même cas que toi. Lintitulé de l’arrêté semble exclure de fait les enseignants du 1er degré qui pouvaient auparavant prétendre passer l’épreuve en interne…

      David M
      17 août 2011 at 19:59

  4. « A. ― Epreuve d’admissibilité
    Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (coefficient 1).
    Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle comporte deux parties.
    Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées dans les domaines de l’éducation et de la vie scolaire durant les différentes étapes de son parcours professionnel.
    Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d’une analyse précise et parmi les situations d’éducation observées en collège ou en lycée, l’expérience qui lui paraît la plus significative dans sa contribution au fonctionnement de l’établissement scolaire, à sa collaboration avec les personnels enseignants et les autres personnels et à l’action éducative.
    Cette analyse devra mettre en évidence les actions conduites, les objectifs, les résultats, les contraintes et, plus largement, les problématiques rencontrées dans le cadre de la situation décrite. »

    Dans le cas d’un surveillant d’externat qui par la suite a été assistant d’éducation (comme moi), comment peut-il prétendre écrire ces dossiers si dans le cadre de ses fonctions on ne lui a pas confié de responsabilités « dans les domaines de l’éducation et de la vie scolaire durant les différentes étapes de son parcours professionnel » hormis les tâches de surveillance et d’appel des parents des élèves absents?

    P. RIVIERE
    5 juillet 2011 at 10:03

    • Il est vrai que cela est injuste car étant éducatrice à la protection judiciaire de la jeunesse, je ne peux absolument pas me présenter au concours interne faute d’expérience dans un établissement scolaire. Je suis dégoûteée….et n’ayant qu’une maîtrise, je ne peux pas me présenter à l ‘externe…..

      johana
      28 août 2011 at 23:28

      • je suis éduc à la PJJ et je passe le concours, visiblement, c’est possible!

        Gadgi
        16 janvier 2012 at 17:28

        • Tu peux te présenter au concours avec une maitrise jusqu’en 2015. Pour ce qui est du domaine purement scolaire qui semble te gêner voici peut-être un texte qui t’éclairera (à lire sur SIAC 2 sur les concours internes)
          « Les candidats qui n’ont pas exercé leurs fonctions en présence des élèves peuvent éprouver une certaine difficulté à constituer leur dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Ces candidats ne doivent pas pour autant se sentir exclus des concours internes dès lors qu’ils remplissent les conditions d’inscription (…)
          Ces candidats peuvent avoir exercé dans(…) ou dans un autre département ministériel, ou qui souhaitent se reconvertir dans une autre discipline, pourront faire état d’expériences pédagogiques observées ou montrer en quoi leur parcours leur a permis de construire une identité professionnelle qui leur permette d’exercer le métier de professeur dans la discipline choisie (ou de CPE) .
          Les jurys ont en conséquence toute latitude, pour apprécier les expériences (formation initiale et/ou continue, quel que soit le ministère), même si elles sortent du domaine strict de l’enseignement (et de la vie scolaire), dès lors qu’elles auront permis de construire et de montrer au moyen du dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience l’existence de compétences similaires à celles qui sont requises pour exercer le métier d’enseignant (ou de CPE)
          Les candidats souhaitant valoriser une expérience professionnelle en formation continue d’adultes développeront plus particulièrement, à partir également d’une analyse précise et parmi leurs activités de formation, celle qui leur paraît la plus significative dans la mise en œuvre et l’animation d’actions articulées avec des situations relatives à leurs stagiaires et dans la mise en œuvre de méthodes pédagogiques appropriées. Ils indiqueront et commenteront, par exemple, leurs choix tant en ce qui concerne les activités d’enseignement et/ou de formation (face à face pédagogique permettant la transmission des savoirs et savoir-faire, incluant le suivi pédagogique individuel des stagiaires, l’évaluation et la validation des travaux des stagiaires, la présentation des dossiers des stagiaires) que dans les autres activités liées à l’acte de formation, notamment dans la conception et l’élaboration des formations, la mise en œuvre des méthodes et des outils pédagogiques adaptés aux différents publics, l’accompagnement de ces publics dans leur projet de formation et/ou d’insertion professionnelle…. »
          bon courage à toi Johana

          Gadgi
          16 janvier 2012 at 18:51