La CPE-de-la-mort-qui-tue: E. Coli, Eh, t’es en COma éthyLIque??

Filed under: Humour CPE,Le métier |

Perseverare diabolicum!

Victoire Bonnot, notre collègue télévisuelle était de retour jeudi 9 juin sur M6.

 

victoire bonnotPour ceux qui ne disposeraient pas d’un mediacenter, d’un magnéto numérique, de la NeufBox evolution ou qui se seraient emmêlés dans le contrôle du direct, revenons ici sur le 3ème épisode de la « série » (un tous les 6 mois, ça doit être pour alimenter le suspense et/ou jouer avec nos nerfs mis en pelote par ce mois de juin interminable).

 

Imaginons un LPC pour Victoire: facile, un grand trait vertical sur les cases les plus à gauche? Mais positivons, la série pourrait judicieusement faire son entrée sur la plateforme de formation à dom’ pour les néotitulaires qui s’ennuieraient: NeoPass@ction

 

Petit retour sur le personnage, histoire de mettre les pré-requis en place (comment, tu ne connais pas Victoire Bonnot?!): qui est Victoire Bonnot et pourquoi met-elle nos bureaux en émoi, pourquoi nous donne-t-elle des envies de Nutella ou de Xanax?

 

« Elle applique ses méthodes peu communes pour veiller au bon fonctionnement de la vie scolaire et n’hésite pas à bousculer sur son passage le moindre obstacle susceptible de l’écarter de l’objectif qu’elle s’est fixé : aider les autres »

 

On part rassuré: si ses méthodes sont à ch…, c’est parce qu’elle a un objectif, la collègue: aider les autres. Elle aurait pu faire bonne soeur ou rester dans la déco, on n’aurait pas été contre, mais alors vraiment pas, mais la Victoire n’en fait qu’à sa tête et ne demande pas beaucoup l’avis… des autres. Un chouia mère castratrice, la Victoire.

 

D’ailleurs, dans les prochains épisodes annoncés, Victoire a déjà tout prévu: « Il y a beaucoup de thèmes que j’aimerais qu’on aborde : l’inceste, la pédophilie, le suicide mais aussi d’autres problématiques comme l’impact des réseaux sociaux, la peur de la première fois… Nous avons la confiance de la chaîne puisque nous tournons trois nouveaux épisodes de “Victoire Bonnot” dans les prochaines semaines et certains de ces problèmes seront évidemment traités.«  (sur la page officielle)

Faudra donc prévoir de s’accrocher dans les virages! et de penser à la fermeture centralisée des portes.

Le décor à la Victoire étant planté, que nous a-t-elle inventé jeudi soir? Attention, c’est du lourd!

prévention alcoolUn bon vieux binge drinking de derrière les fagots! grâce à la machine à distribuer des cochonneries! et au statut d’ex-alcoolique de notre collègue, qui pointe à présent aux Alcooliques Anonymes (sans le dire à sa fille, furax, qui découvre les AA sur Wikipedia: nan, c’est pas la première immatriculation d’une voiture).

En gros, l’Antoine se fait avoir par ses copains, Dorian et Julien, qui lui refilent une orangeade du distributeur de cochonneries, pour le consoler de s’être chopé une heure de colle pour un énième retard. Sauf que l’orangeade, c’est pas de l’E. Coli de concombre allemand qu’il y a dedans, mais du vrai alcool qui le fout par terre en plein cours d’EPS. Ambulance et tout le tintouin. 

Et au retour du concombre masqué avec ses parents, beau moment de renversement des rôles entre notre CPE préférée et sa nouvelle proviseur, une Catherine Jacob comme on l’aime: devant les parents éplorés, qui cherchent à comprendre (« mais pourquoi tu t’es bourré la gueule, mmmh, mon lapin? » ), c’est Victoire qui prend les choses en mains, oubliant au passage le BO de juillet 2000. Elle dit à la famille: « Normalement, je devrais t’exclure définitivement pour ce qui s’est passé ».

Au moins trois pots à crayons sur le bureau de la proviseur, remplis de Bic même pas mâchouillés. La proviseur reprend les rênes et dit (elle aussi devrait réviser son BO): « Tu vas être exclu 15 jours et à ton retour on organisera ton suivi régulier par un psy ».

Mais les soirées binge drinking, c’est leur truc aux loulous de Victoire: et ils font ça dans les maisons de leurs parents de CSP ++. Même une piscine et du carrelage à n’en plus finir, des mères accros de leurs smartphones, des pères rasés de près et en cravate, c’est pas du RAR ni du CLAIR, je vous dis.

La fille de la CPE tombe dans le méga-panneau et s’essaie à une de ses soirées.Parce que, Dorian, le blondinet docteur es orangeade à E. Coli, il a un regard qu’elle like à donf. Il me paraît un peu vieux d’ailleurs pour un lycéen, difficile, il est vrai, de trouver un vrai ado sans bouton et au teint frais.

Mais sa mère a l’oeil et la poisse in extremis dans cette soirée qui a viré en méga-partouze à l’orangeade: l’honneur est sauf, sa fille n’a pas encore consommé, à part de l’orangeade chargée par le blondinet au regard qui tue. Bonjour l’ambiance!

Grâce à une fouille en règle des poubelles du lycée, notre Victoire comprend enfin et découvre tout l’attirail pour faire un bon mélange avec l’orangeade du distributeur de cochonneries. Du coup, c’est distribution générale d’éthylotests en cours d’anglais.

Là, la proviseur-remplaçante bloque un peu sur la méthode, ce à quoi, notre collègue répond avec aplomb: « j’en ai rien à foutre de ce que pensent les parents de mes méthodes ». Dit comme ça, ok, on s’incline.

Du coup, ensemble, elles inventent une nouvelle sanction: conférence anti-orangeade à E. Coli pour tout ce petit monde.

Même avec cette toute tiote sanction, le Dorian est super vénèr et s’offre une expédition-destruction dans le bureau de la méchante CPE, la nuit tombée. Là, on se demande qui a branché l’alarme-intrusion. Comme l’administration l’a joué certainement économique, c’est le concierge qui fait l’alarme-intrusion!

Ce petit intermède passé, c’est la Victoire qui se colle à faire la conférence: et là, on comprend le titre de l’épisode « les masques tombent ». Pour bien leur clouer le bec à tous ces jeunes cons, elle confie son alcoolisme passé.
Blanc.
Coming-out pédagogique à fond! On se re-incline.

mais là, ça devient franchement longuet, je vous l’accorde….

Vers la fin, ça sent franchement le roussi quand la fille de CPE se fiche toute seule dans le piège des hormones du Dorian qui lui refait le coup de l’orangeade + un tiot pétard pour être sûr. Elle est sauvée in extremis par the CPE et c’est le Dorian qui valse à travers la pièce… Et la phrase super pédago « oui tu vas aller en prison, et j’espère que tu vas y crever! »

La mère de Dorian comprend enfin tout et pleurniche sur l’éducation ratée et ce fichu smartphone qui la tient attachée à son bureau et à tellement de choses qu’elle jugeait plus importantes…

Heureusement, tout est bien qui finit bien: bataille d’eau dans le bureau de notre collègue. C’est le gestionnaire qui va  être content!

Be Sociable, Share!

3 Responses to La CPE-de-la-mort-qui-tue: E. Coli, Eh, t’es en COma éthyLIque??

  1. Un AED étudiant en médecine? Vous (les vrais CPE), vous avez déjà eu un étudiant en médecine comme AED?

    Mais ça c’est de l’anecdote, je pense que dans cet épisode 3, Victoire fait encore plus de fautes professionnelles que dans le premier, non? Elle parle mal à sa chef, elle parle mal aux élèves. Elle n’appelle pas la police quand il faudrait. Fait de tout une affaire perso. + le coup de l’éthylo test… Non, vraiment, je ne fais pas le même métier

    daisy
    26 juin 2011 at 17:00

  2. Moi j’ai peur pour mon métier quand je vois ça… franchement y’a pas un scénariste pour se renseigner sur les lois…les trucs de base quoi…. ?? Je me rassure en me disant que l’Instit’ c’était pas non plus le vrai visage du primaire….
    Merci M6 pour ce regard profond et valorisant des CPE ^^ !!!!!!

    Clémence
    20 juin 2011 at 22:57

  3. et encore vous oubliez le surveillant de 30 ans, tres beau, et forcement gay, dont la prof, cop de la cpe, décide d’utiliser ses charmes pour son 4Heure !!! tous les aed sont comme ca ??? ^^
    les coucheries entre deux portes, le manque de com entre les équipes pedagogiques, et ou est l’infirmiere pour faire de la prevention sur l’alcool ????

    un AED qui a bien rigolé devant sa TV !!!! 🙂

    Bloodynico
    20 juin 2011 at 11:27